10 avril 2019

Cette journée a principalement tourné autour de tâches. Dont, notre dernière corvée d’eau ! Demain, nous prévoyons arriver au quai de la marina juste avant la sortie de l’eau, et nous utiliserons l’eau disponible au boyau pour nettoyer Nuage, ce ne sera pas le temps de remplir les réservoirs…. donc, nous avons décidé de faire une belle corvée d’eau, comme on les aime bien question d’avoir un peu d’eau pour les quelques jours que nous passerons dans la cour.

Les tâches du jour : eau, lavage, grand-voile

Si on se reporte dans le vrai monde, le terrestre, avoir de l’eau et faire un lavage, c’est le genre de chose qui est terminée avant 8 h le matin. Pas dans notre monde. Dans notre monde, c’est le genre de chose qui prend la journée. Donc pour l’eau, nous avons été à la petite fontaine du parc, vous savez celle pour boire avec un micro-débit… Ben c’est celle-là que nous avons utilisée. Moyennant une bonne heure (ou 2, on ne sait plus rendu-là), nous avons réussi à remplir quelques bidons de 20 litres. Et si on combine quelques allers et retours pour transporter l’eau, on parle d’un pas pire projet. L’autre projet, ce fût du lavage. Ça, cela implique 2 marches de 25 minutes, donc un autre beau projet pas très rapide. Et si on ajoute ensuite le retrait de la grand-voile, ben on vient de remplir une bonne partie de la journée. Simple de même.

La visite importante à faire : la marina

C’est un peu central ça. Mais elle est un peu loin de notre mouillage. Donc il a fallu nous donner un petit coup de pied au derrière pour nous y rendre à pied. C’était un bon projet. La première impression a été bonne. Nous avons été bien accueillis. Nous avons entendu toutes sortes de commentaires, mais à première vue, la place semble bien. La cour à bateau est grande, il semble y avoir des installations pour travailler. Bref, pour le moment, nous sommes ok avec notre choix. Nous en avons également profité pour confirmer que nous pouvons rester quelques jours sur Nuage le temps de fermer le bateau. Selon les règles officielles, il n’est pas possible de rester sur son bateau lorsqu’il est du côté de l’entreposage longue durée (il n’y a d’ailleurs aucun services – eau, électricité – de ce côté), mais ils sont gentils et nous laissent quand même du temps pour fermer le bateau.

Le dilemme du jour : le retrait du safran

Ouain, là on hésite un peu. Parce que retirer le safran, tel que présenté il y a quelques jours, c’est pas mal de boulot. En plus du boulot, jouer avec des montages comme ça implique inévitablement un risque de nouveaux problèmes. On connaît l’adage : if it ain’t broke, don’t fix it. Et si jamais il y avait une solution sans enlever le safran… ? Lors de la job qui a été faite à Plattsburgh avant notre départ, il y a un boulon qui a dû être retravaillé par un machiniste, et Dominic a l’impression que le boulon en question pourrait avoir été réinstallé d’une manière permanente d’une quelconque façon. Donc nous avons un peu peur d’aller jouer là et de causer d’autres soucis. Bref, la décision a été prise de ne pas retirer le safran demain finalement, nous allons devoir continuer à explorer nos options.

Et pour la suite ?

À moins de péripéties extraordinaires hors de notre contrôle, demain, 11 h 30, Nuage sera dans un travelift. Nous devons nous rendre à la marina un peu avant afin de faire un pump out, nettoyer Nuage, et enlever le génois (la voile en avant) avant la sortie de l’eau.

À propos du mouillage choisi

Coordonnées : 27°01.197’N 080°26.386’W
Nous sommes évidemment au même endroit.

Mouillage 4 avril 2019

Les photos du jour

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *