13 avril 2019

Aujourd’hui, c’était tâches encore. Et beaucoup de temps pour Andrée-Anne à travailler son portfolio.

Ce qui a été fait aujourd’hui

  • Nettoyage de la cabine avant, on la condamne.
    • C’est très difficile de vivre à bord en même temps que de nettoyer et préparer à l’entreposage. Il y a des items que tu ne replaces pas à leur place. Donc nous avons décidé de condamner la cabine avant aujourd’hui. Elle devient officiellement un espace d’entreposage.
  • On emballe les vêtements – on a apporté beaucoup trop de vêtements…
    • Nous ne savons pas vraiment pourquoi nous avons apporté autant de vêtements… C’est sûrs que nous ne savions pas du tout comment nous allions nous acclimater aux éléments et à la vie presqu’extérieure. Donc nous avons apporté beaucoup de vêtements chauds et de rechange. Si c’était à refaire, l’expérience nous pousserait à en apporter moins.
  • Changement du filtre primaire
    • Avant de partir, nous avons installé un nouveau filtre primaire du type Racor. Nous ne l’avons pas changé du tout du voyage puisque ce n’était pas nécessaire. Mais cela valait la peine de le changer maintenant.
  • Nettoyage du poêle
    • Un projet qui revient souvent…
  • Réserver une voiture
    • Il va falloir partir un jour. Et nous avons choisi de louer une voiture pour pouvoir rapporter tout ce que nous devons rapporter. Louer une voiture aux États-Unis ne coûte juste rien ! 100 $, US bien sûr, pour une semaine, c’est une aubaine. En l’ayant 7 jours, nous allons pouvoir tranquillement sortir notre stock et l’utiliser pour nos petits achats préparatifs.

La question du jour : toile ou ne pas toile

Ça, c’est une question que nous nous posons depuis un moment : est-ce que l’on met une toile sur Nuage pour le protéger du soleil…? Dans la cour, c’est varié, il y a de tout : des toiles UV, des bâches, d’autres systèmes, mais majoritairement, les bateaux n’ont rien.

Voici ce que nous avons entendu sur les toiles…

  • Une toile UV permet de réduire la température et de protéger contre la sécheresse due à la chaleur.
  • Comme ils font brûler de la canne à sucre dans le coin, ton bateau est sûr d’être sale, mais cela se nettoie bien.
  • Les bâches bleues vont se désagréger tellement il fait chaud l’été.

On en est donc là dans notre réflexion. À suivre…

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici : http://bit.ly/JournalNuage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *