18 février 2019

Ben voilà. La mer n’a pas voulu que nous nous rendions à George Town. Les vagues étaient trop grosses, et le vent n’était pas favorable, il était du sud. On le sait, nous avons une chèvre comme moteur… Nous n’arrivions pas à atteindre à une vitesse intéressante. Malgré la distance assez courte, notre ETA (Estimated Time of Arrival) se retrouvait à être en soirée, cela ne nous tentait pas trop d’arriver de soir. Donc, après réflexion et quelques tours sur nous-même à tergiverser (On attend que le courant soit de notre bord et on retourne à Adderly Cut ? On continue ? Et si on continue, on va jusqu’où, les choix sont limités… ?), nous avons finalement choisi d’avancer jusqu’à Rat Cay quelques miles plus loin et de revenir dans le bank par là.

La découverte du jour : Blow Hole Cay

C’est magnifique dans le coin ! On se sent vraiment au milieu de nulle part (même si on voit des bateaux quand même parfois passer). Nous avons été explorer les petites îles autour. Qui sont en fait des tas de cailloux un peu piquants parce que ce sont en fait des coraux. Vivement les petits souliers pour jouer dans l’eau… La plus sympa que nous avons aimée : Blow Hole Cay. Ce bout de roche est assez petit, et en son centre, il se crée une petite piscine qui est alimentée par l’eau venant du côté mer à marée basse. Nous y sommes allés regarder les poissons pris… Il y avait des beaux soupers. Dommage que nous n’eussions pas de sling pour les attraper…

Le souci du jour : va-t-on se rendre à George Town, et sinon, on fait quoi avec Houston ?

Là, nous sommes un peu embêtés. Nous étions pas mal sûrs de pouvoir nous rendre à George Town aujourd’hui, et ce n’est pas arrivé. Houston arrive le 25. En théorie, cela nous laisse pas mal de jours, si on regarde ça, il reste quand même 7 jours d’ici le 25… Mais en pratique, c’est une autre histoire, puisque la météo ne semble pas vouloir aller dans le bon sens pour nous. Mais là, nous sommes quand même « près » de George Town, du moins via la terre. Pas très loin de nous, il y a Barraterre, qui est accessible en auto à partir de Great Exuma Island, soit l’île de George Town. Donc, techniquement, quelqu’un qui arrive à l’aéroport de George Town peut se rendre à Barraterre en taxi. De notre côté cependant, aller à Barraterre n’est pas nécessairement la navigation la plus safe à faire, disons que les profondeurs sont assez limites. Peut-être qu’à la marée haute nous serions bons, mais… cela implique prendre pas mal de risques, selon nous du moins. À Blow Hole Cay, nous avons rencontré Smiley. Smiley amène des touristes faire des tours de bateau dans le coin, avec un bateau moteur, c’est assez facile de partir de Barraterre et de se rendre où nous sommes à Blow Hole Cay. Pendant que ses invités profitaient de la plage, nous en avons profité pour aller lui jaser et voir quelles pourraient être nos options dans le coin si on ne se rend pas à notre destination. Il nous a finalement laissé son numéro. Si jamais on n’arrive pas à se rendre, on pourrait l’appeler pour qu’il nous amène notre visite dans le coin… Nous n’avons pas parlé coûts par contre…

Le cut #1 du jour : Adderly Cut

Le cut est assez facile. Mais n’empêche qu’il reste un peu stressant lorsque c’est la première fois que tu le navigues, d’autant plus si tu le fais seul. Pour sortir, nous nous sommes dirigés vers le phare de l’île Adderly Cay question de rester dans les bonnes profondeurs, nous nous sommes tellement approchés que nous avons presque eu l’impression que nous allions rejoindre l’île… Et ensuite nous avons bifurqué vers tribord pour prendre le cut. Question de nous aider un peu, nous sommes sortis à l’étale de la marée.

Le cut #2 du jour : Rat Cay Cut

Ce cut est le plus impressionnant. Il est minuscule… Et bordé de beaux récifs. Super accueillant… Heureusement, pendant notre tergiversation à nous demander ce que nous allions faire, nous avons lu que ce cut est l’un des plus faciles, malgré son étroitesse. Et effectivement, ce cut se fait très bien, si tu t’enlignes comme il faut. Le fait qu’il pointe vers le nord-est plutôt que l’est permet à l’eau de rester très calme.

Et pour la suite ?

Demain, nous allons essayer encore de nous rendre à George Town. En espérant que cela fonctionne. À suivre…

À propos du mouillage choisi

Coordonnées : 23°43.741’N 076°01.839’W
Ce mouillage est assez petit. Et pas très bien protégé. Le gros catamaran à côté de nous avait l’air bien confortable… Mais pas nous. On est presque dans la mer à cet endroit, on y est très vulnérable : le vent, les vagues, le swell, le surge, tout y est. C’est un ancrage pour du petit temps seulement.

Les photos du jour

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *