28 décembre 2018

Miami Beach… Quand même ! C’est tout un milestone dans notre voyage que nous avons atteint ajourd’hui ! Et nous ne sommes pas déçus ? Côté navigation, nous n’avions qu’une quinzaine de miles à faire et 4 ponts à faire ouvrir, donc petite journée sympa, sans histoire, une arrivée parfaite. Ce qui marque déjà, en arrivant à Miami, c’est l’eau. Encore vous nous direz… Ben oui ! Mais ici, comme tout est ouvert, ce n’est pas juste près de l’inlet que tu as de la belle eau, mais partout. C’est génial. Il semblerait que ce n’est rien par rapport aux Bahamas, mais comme nous ne les avons pas vus, pour nous c’est génial.

Notre bilan des ponts

Vous allez être surpris là… Et surtout ceux qui ont navigué avec nous plus tôt… Nous avions beaucoup d’appréhensions par rapport aux ponts. Nous ne voulions pas du tout les faire, et trouver le moyen coûte que coûte de passer par la mer le long de la Floride. Mais les circonstances en ont décidé autrement, les arrêts que nous voulions faire n’étaient pas bien situés versus les inlets, et les conditions météo n’ont pas été favorables. Bref… la bombe : ce n’est vraiment pas si pire que ça les ponts finalement. Nous avons même apprécié notre expérience. Oui, oui. Le paysage est beau, c’est agréable de voir la Floride sous cet angle. Sur l’eau, il n’y a pas beaucoup d’action, on se sent très privilégiés de pouvoir voir ce côté de la Floride. Nous avons en fait accès au plus beau de la Floride, le bord de l’eau. Les gens payent des millions pour pouvoir avoir cette vue… et nous, nous passons avec notre petit Nuage. Il y a de quoi trouver ça agréable quand même. Ce qui a aidé cependant, est le fait que nous n’étions pas pressés. Comme nous avions des arrêts à faire, nous avons fait des petites journées de navigation, donc les ponts n’étaient tant un souci. Avoir été pressés, nous aurions peut-être un autre discours…

Notre accueil à Miami : Sailboat Story

Si vous avez lu tous nos articles (nous savons que vous l’avez fait…), vous vous souvenez peut-être que dans l’article détaillant notre départ, nous avons mis la chaîne Youtube de Sailboat Story dans les gens que nous aimons suivre… Lorsque nous sommes arrivés à Miami, nous sommes d’abord allés faire notre tour à un mouillage populaire à South Beach, Belle Island nord. Et nous avons été un peu découragés lorsque nous sommes arrivés… Il y avait beaucoup de bateaux, et plusieurs d’entre eux étaient dans un état assez quelconque. En plus, un énorme édifice est en construction à cet endroit, allô le bruit. Mais, c’est à ce moment que nous voyons une petite famille qui passe en dinghy… Mais nous les connaissons eux ! « Hey, we know you guys ! » Alors ils sont venus nous voir et nous dire bonjour. Ils en ont également profité pour nous informer qu’il est possible de s’ancrer un peu plus au nord dans un endroit où il n’y a pas un chat, ils sont seuls en fait. Nous avons décidé d’aller voir. Et ce fût la bonne décision… Bref, merci à vous de nous avoir partagé votre spot, on sent que notre séjour à Miami Beach sera beaucoup plus plaisant.

La sortie du jour : hop, on va voir South Beach

Dominic a passé plusieurs mois, plus d’un an en fait, à Miami dans une autre vie. Donc il est pas mal content d’être de retour. Les souvenirs lui reviennent, et il a hâte d’aller faire son tour à South Beach et montrer le quartier Art Deco à Andrée-Anne. Donc, aussitôt arrivés, hop sur la terre !  Comme nous sommes assez bien situés, nous avons pris une longue marche pour nous rendre dans l’action d’Ocean Drive, et avons fait le tour… La rue Lincoln qui est maintenant piétonnière (c’est nouveau pour Dominic), la rue Collins, Ocean Drive, la plage… Bref, une visite en bonne et due forme. Comme ce sont les vacances des Fêtes en ce moment, la rue Ocean Drive est fermée à la circulation, et il y a beaucoup de fébrilité dans l’air, il y a des gens juste partout. Pour le retour, grâce à nos yeux aiguisés de touristes on a budget, nous avons remarqué que des petits autobus annoncés comme gratuits se promènent dans le coin… Les trolley bus. Plutôt sympa ce service. Les petits autobus font le tour de Miami Beach, il y a 4 circuits, et ceux-ci sont gratuits. C’est pour nous !

Et pour la suite ?

Les invités arrivent après-demain… Donc, demain, ce sera la préparation à l’arrivée des gens. Remplissage de l’eau, ménage, organisation. Bref, vous voyez le portrait.

À propos du mouillage

Coordonnées : 25°48.559’N 80°4.404’W
Vraiment merci à Sandflea de nous avons montré l’endroit. Ce mouillage n’est pas du tout populaire, mais pourtant. Sur Active Captain, il se nomme Sunset Lake North, et un commentaire avise que l’endroit a passé dans la purge de 2016, soit l’année où Miami a interdit aux bateaux de s’ancrer n’importe où, ce commentaire laisse croire que nous ne pouvons pas nous y ancrer. Le souci en fait, ce sont les voiliers poubelles, ces voiliers qui restent à l’ancre pour toujours et qui sont dans des états quelconques. Miami ne les tolère maintenant qu’à très peu d’endroits, dont autour de Belle Island, le mouillage populaire du coin, ce qui le rend très achalandé. Pour ce qui est des voiliers de passage comme nous, cela ne semble pas causer de souci de s’installer dans le mouillage présent. Donc, nous avons pu nous ancrer à cet endroit sans problème, la police est passée et n’a jamais arrêté. Le fond est bon, l’ancre a bien pris. Les « inconvénients » du lieu sont : le bruit de la route (pour les oreilles sensibles, pour nous cela ne nous dérangeait pas du tout, on est à Miami quand même…), et les services qui sont, on pourrait dire, un peu plus loin. Pour aller à terre, on peut laisser le dinghy accroché à un arbre vis-à-vis le petit muret de béton au nord sur le bord de la route, à la marée basse, une petite plage apparaît. Ensuite, à pied, on peut se diriger vers l’est, il y a un genre de petit parc avec des sentiers, et au bout, on arrive à Alton Road. Évidemment, peu importe où on laisse le dinghy, on le barre. Côté épicerie, on peut aller au Publix en dinghy (via le quai dans le Collins Canal), à pied, en taxi (Uber), ou en trolley, tout se fait facilement. Sinon, il y a des petites épiceries juives sur la 41e  (c’est juste très cher…). Pour le Wi-Fi, on va chez Starbuck ou Burger King sur la 41e.  Pour l’eau, on peut aller en chercher au quai des policiers près de Belle Island, il y a un quai où on peut rester 20 minutes (selon ce qui est écrit, selon les dires, ils tolèrent plus de 20 minutes, il ne tolèrent juste pas les dinghy qui restent plus d’une journée. Tous les points ont été ajoutés sur la carte Google.

Les photos du jour

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *