11-12 décembre 2018

Ces 2 journées ne font qu’une. Puisqu’elles se résument en 2 choses : conserves et tennis. Pour les conserves, cela a été vraiment plus long que prévu finalement. La journée du 11, nous avons réussi à faire le bœuf stroganoff et la sauce à spaghetti (les 2 plus gros projets quand même), mais le tout s’est terminé à 2 h du matin. La journée du 12, pour sa part, a été consacrée à la dernière petite recette, les poitrines de poulet, question de finir ça en douce. Bref, méchant rush de cuisine, mais nous sommes heureux du résultat.

Côté tennis, Dominic a joué les 2 jours, en double et en simple. Mais… il y a un mais. Et il s’appelle Nuage. Évidemment, nous n’avons pas choisi de nous installer en marina. Ce qui implique que Nuage est à l’ancre tout seul (bon, il y a souvent d’autres bateaux autour, mais ce n’est pas la sécurité d’une marina), et que le dinghy lui est attaché à un quai public. Ce qui fait que… ce n’est pas facile de rester concentré sur l’instant présent si important en jouant au tennis. C’est lors de son match en simple que Dominic a senti le voileux revenir en lui… Il venait de faire une remontée à 4-4 (il perdait 4-0), et c’est en se disant que ce serait plate de perdre après une si belle remontée que tout d’un coup, Nuage lui est venu à l’esprit… « Il y a pas mal de vent, peut-être que Nuage chasse… » « Est-ce que le dinghy sera toujours là au retour… ». Le tennis c’est aussi une question de mental si tu veux gagner des matchs, et c’est pas mal difficile d’avoir l’esprit tranquille lorsque tu as un voilier à l’ancre… Mais ceci n’a pas arrêté la remontée, et Dominic est sorti heureux gagnant du match.

Le clash du moment : le retour à la vie sur terre dans l’équivalent de 50 Nuage

Disons que cela fait pas mal différent des derniers mois de se retrouver dans la très grande et magnifique maison de Guylaine et Richard… C’est tout un clash. Faire à manger dans une vraie cuisine, avoir du Wi-Fi, une piscine, un grand salon, une salle de bain complète, une chambre à coucher… Et le tout super bien décoré et agréable. Sans surprise, on retrouve très rapidement nos habitudes de terriens… Mais malgré tout, après 2 nuits pour Andrée-Anne sur la terre question d’être plus « productive » (cela fait un peu weird d’utiliser ce mot…), Dominic lui restait sur Nuage pour garder le fort, il était temps pour elle de retrouver son mini monde flottant… On est si bien à la maison ?

Et pour la suite ?

Demain, nous aimerions attaquer quelques petits travaux sur Nuage, soit la tank à eau noire, ainsi que regarder sous l’épontille. À suivre…

À propos du mouillage choisi

Coordonnées : 26°34.908’N 80°2.846’W
Nous sommes toujours au même endroit.

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici : http://bit.ly/JournalNuage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *