28 septembre 2018

C’est maintenant rendu un classique… la brume a encore retardé notre départ. Mais nous n’étions pas pressés, nous avions qu’une vingtaine de miles à faire pour atteindre Croton. Pourquoi ne pas en faire plus ? Parce que nous voulons aller rencontrer le dealer Furlex (encore lui). Par contre, en plus de la brume ce matin, la journée a commencé assez rought avec de la bonne pluie froide et un vent du Nord assez présent. C’était assez critique pour que nous soyons tentés de rester sous les couvertures… Mais le courant lui, c’est plate de le rater. Donc nous avons finalement décidés de sortir le festival du multicouches et de nous lancer, une fois partis, on ne sent presque plus rien…

Le highlight du jour : Nuage défie la physique

Malgré la température peu clémente, cette navigation a particulièrement été agréable. Avec le courant et le vent du Nord, Nuage volait sur l’eau à une vitesse fulgurante, il a même été jusqu’à 10kn ! (18,5 km/h pour la référence) – selon le speedomètre… qui, finalement, s’avérait à être buggé… après un reset, il était de retour à 6,5kn. De toute façon, Nuage a une vitesse de coque de 7-8kn, 10kn, c’est juste techniquement impossible. Toutefois, nous avons quand même atteint 7kn sur le GPS, soit la vitesse sur le fond, donc ça c’est assez cool. Bref, nous étions détrempés, gelés, mais nous avions du fun. Et pour le petit cours, la vitesse de coque, c’est la vitesse maximale que peut atteindre un bateau qui ne déjauge pas (ne sort pas de l’eau, comme les speedboats), lorsque cette vitesse est atteinte, le bateau refuse d’avancer et part au lof (tourne) – comme il s’agit d’une petite journée, j’en profite pour sortir quelques notions pour les non-initiés ?.

Le bout drôle du jour : bienvenue à la fin du monde

C’est lorsque j’ai voulu immortaliser notre vitesse extraordinaire en photo sur la tablette que j’ai découvert quelque chose de particulièrement terrifiant… nous venions de passer la fin du monde, du moins, selon Navionics… World’s End. Avec en plus un Caution sur le bout de terre juste après. Je ne sais pas ce qui s’est passé. Peut-être sommes-nous dans une autre dimension et nous n’en avons guère conscience. En t-k, autre dimension ou non, le paysage était très beau de l’autre côté du monde, nous avons simplement continué notre route, et nous sommes toujours là pour vous jaser ça.

À propos du mouillage choisi

Coordonnées : 41°11.604’N 73°53.932’W
Croton bay a un nom poche. Mais, vous le savez bien, il ne faut pas se fier aux apparences. Il s’agit d’une belle grande baie (c’est à peu près inexistant dans la rivière Hudson) où la protection du Sud et de l’Est est bonne, pour le Nord et l’Ouest, par petit temps, on s’en contente sans problème, c’est si rare des belles baies ici. Le fond est bon, de la grosse glaise, et il y a un bon 10 pieds, donc c’est super.

Les photos du jour

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *