20 septembre 2018

Le matin a été parfait. Dominic, le lève-tôt, ou l’insomniaque, a décidé de partir à la découverte de notre environnement immédiat. Et il a fait la rencontre d’un employé de la voirie qui lui a indiqué… où trouver des douches! Malade. Bon, ce n’était pas la fin du monde, cela ne faisait que 5 jours que nous n’avions pas pris de douche, nous étions toujours en contrôle de la situation, mais cela a vraiment bien démarré la journée. Que voulez-vous, on se reconnecte sur les petits bonheurs. Pour l’info, les douches sont dans le pavillon au Sud du quai, côté Ouest, et elles sont particulièrement propres, merci pour l’accueil Whitehall.

Côté navigation, nous avons réussi à passer 5 écluses dans la journée (11, 9, 8, 7, 6) – en passant, ne relisez pas la séquence 12 fois en cherchant l’erreur, il n’y a juste pas d’écluse 10, il semblerait qu’elle n’était pas nécessaire finalement. Naviguer dans le canal est assez simple. On reste au centre et on avance. Lorsque l’on approche une écluse, on appelle le lock master sur la VHF (toujours le canal 13) pour lui dire que nous arrivons et il nous accueille simplement. Des pinottes.

La découverte du jour : les talents aquatiques des écureuils

Tout au long de la route, nous devons être assez vigilants au cas où nous frapperions quelque chose (comme une souche). Et étonnamment, parfois les souches bougent… Au début nous étions un peu confondus, jusqu’à ce que nous réalisions qu’il s’agit en fait d’écureuils qui traversent le canal… Qui sait ça que les écureuils nagent?

Le stress du jour : la quille en prend un coup

Celui-ci est top 1 jusqu’à maintenant! Notre destination A (parce qu’il faut toujours avoir un plan A et un plan B) était au départ Fort Edward. Cet endroit est recommandé dans certaines lectures que nous avons faites, et même le voilier qui nous accompagnait dans l’écluse juste avant Ford Edward nous a confirmé qu’il s’agissait d’un spot sympa pour arrêter. Fort Edward est à la jonction de la rivière Hudson et du Canal, à l’écluse 7. Le hic, c’est que pour l’atteindre, il faut sortir du canal (carrément faire un U-turn) et entrer dans une micro partie de la rivière Hudson. Tout allait relativement bien. J’étais à l’avant pour (encore) vérifier les souches, tandis que Dominic regardait bien ses bouées lorsque…. nous avons entendu un beau bruit de frottement (genre métal sur roche), et nous nous sommes retrouvés complètement stoppés… Il semblerait bien que nous nous sommes retrouvés échoués sur quelque chose. Le hic (parce qu’il y a un autre hic), c’est que nous n’avons pas du tout vu aucune mention nulle part qu’il y a une obstruction à cet endroit. Nous étions en plein centre des bouées dans un petit chenal minuscule, c’était l’endroit où passer, et nous avons fini échoués. Pas besoin de vous dire que le projet Fort Edward est tombé à l’eau à l’instant, pas question d’aller plus loin. Dominic à mis les moteurs à fond (on rêve ici – les moteurs haha… il a plutôt poussé la chèvre à son max), et nous avons réussi à nous sortir de cette fâcheuse situation sans trop de soucis, nous l’espérons – moyennant un frottement sous le bateau à faire grincer les dents. Nous aurions bien aimé aller voir l’état de la quille (et le safran, et l’hélice), mais il est très peu recommandé d’aller faire un tour dans l’eau brune qui nous entoure. Après notre debrief avec Houston (Éric), nous avons conclu qu’il s’agissait sûrement d’un billot entre 2 eaux, ou pris au fond, qui sait. Les dommages sont sûrement minimes.

À propos du quai choisi

Coordonnées : 43°9.604’N 73°34.785’W
Comme notre plan A n’a pas fonctionné, nous avons décidé de passer la nuit au quai de l’écluse 6. Il s’agit d’un gros quai de ciment, beaucoup trop haut, avec des taquets pour des paquebots, dans la nature. Ce n’est pas ici que sont les services. Mais Dominic a trouvé une poubelle pour jeter nos déchets, c’est déjà ça. Nous ne sommes pas sûrs que nous le recommanderions… Pas tant pour le manque de services, mais plutôt en raison du quai presque impossible à atteindre sans être un premier de cordée.

Les photos du jour

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *