22 février 2019

On ne voudrait pas être alarmistes, mais le moral des troupes commence tranquillement à descendre à bord de Nuage. Le capitaine commence à fatiguer pas mal et trouve que les tas de roches sont un peu plates. Il manque un peu d’action dans le coin. Parce que c’est ça les Exumas en passant, c’est un peu plate. Il n’y a pas de vie. C’est un peu comme si tu es dans le désert, mais sur l’eau. C’est magnifique, tu te gaves les yeux, mais c’est pas mal tout. Si tu as moindrement besoin de pas mal de stimulation, cela peut devenir lassant… Mais pas de panique, on ne se plaint pas ici ! On fait juste dire qu’il ne se passe rien.

Les balades du jour : on va voir la mer, et on découvre un autre sentier

La journée a commencé et a terminé avec de la marche. En matinée, nous avons rejoint un groupe de voileux pour aller faire une petite marche vers le côté mer de l’île. Ceci nous a confirmé que nous n’allons pas bouger de sitôt… Ça brassait pas mal de l’autre côté. Pour l’info, une fois que tu as monté la butte du mouillage, tu peux continuer la marche sur les rochers qui longent la mer vers le sud. À certains endroits, il y a même des câblots pour aider les gens à ne pas trébucher dans les rochers… c’est presque de la randonnée extrême. En après-midi, nous sommes allés faire une autre marche dont le sentier débutait sur la petite plage au nord du mouillage avec Sylvain et Loulou de Tribull (voir la carte). Ce sentier semble moins populaire que les autres… On aurait presque dû avoir nos machettes avec nous. On se croyait en pleine jungle. Outre le fait qu’il n’y avait pas d’animaux… Ah si, désolés, nous avons vu 2 oiseaux quand même, ce n’est pas rien. Parce qu’on vous la dit déjà ça, il n’y a pas beaucoup de vie sauvage dans le coin. Outre les petits lézards qui courent vite, il n’y a pas grand-chose. Ça enlève un peu de fun ça qu’il n’y ait pas d’animaux, on ne se le cachera pas.

Le youpi du jour : le frigo is back on track

Merci tellement Sylvain ! Notre frigo n’allait plus très bien depuis un petit moment… En tant qu’excellents électriciens que nous sommes, nous ne savions pas trop ce qui se passait. Nous avions remarqué que le ventilateur du compresseur ne fonctionnait plus, et pour nous, c’était le début de la fin (depuis que nous avons acheté Nuage en 2016, nous croyons toujours qu’aujourd’hui sera le jour de la mort du frigo, mais sa mort n’arrive jamais finalement…). Comme le ventilateur ne fonctionnait plus, le compresseur devenait très chaud et cessait de fonctionner constamment. Nous avions commencé à considérer le fait de vivre sans frigo. Étonnamment, on peut très bien vivre sans réfrigérateur, beaucoup d’aliments n’ont pas nécessairement besoin d’être au froid, de nombreuses ressources existent sur le sujet, mais ça, c’est un autre sujet. Bref, on revient à Sylvain. Qui, sur sont Tribull, doit tenir l’équivalent d’un Addison. Lorsque nous avons parlé du ventilateur, qu’est-ce qu’il ne nous dit pas ? « Je dois avoir 3 ventilateurs de différentes grosseurs sur mon bateau en back-up, laisse-moi voir s’il y en a un qui serait de la bonne grandeur… » Ben, il y en avait un de la bonne grosseur. S’en est suivi une opération beaucoup trop efficace de on change le ventilateur, et hop, quelques dizaines de minutes plus tard, notre frigidaire était de retour parmi nous. Qui aurait cru que la solution se trouverait devant une île déserte…

Les visiteuses dans le mouillage : les giga raies

Comme cela fait maintenant 3 jours que nous sommes ici, nous commençons à remarquer la routine de la faune autour… Et ce qui est fascinant est que nous avons remarqué que de très grosses raies (il y en a une qui doit être grosse comme le dinghy !!) viennent faire leur tour dans la baie tous les jours entre 14 h et 16 h. Elles ont des montres les raies ? Comment elles font pour savoir que c’est le temps de venir nous voir ? Fascinant quand même. Lorsque nous sommes partis pour notre deuxième marche en après-midi, c’est là que nous avons constaté leur habitude puisque nous les avons croisées en chemin à bord de notre dinghy. Eh ben. On va rester à l’affût pour les prochains jours.

Et pour la suite ?

Les prévisions ne changent pas. En théorie, le vent va baisser sous peu. Nous serons peut-être capables de partir dimanche le 24. Sinon, ce sera le 25. On fait confiance à la vie…

À propos du mouillage choisi

Coordonnées : 23°45.628’N 076°05.185’W
Nous sommes toujours au même endroit.

Les photos du jour

? Merci à Tribull pour certaines photos

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *