7 février 2019

L’avantage de ne pas bouger durant quelques jours, c’est que tu peux commencer à te faire un quotidien. Tu peux prendre le temps de faire les choses, et de surtout apprivoiser les tâches que tu n’as pas pu apprivoiser encore comme : faire des muffins avec le four au gaz pas super puissant. Comme tout est un projet…

Le projet du matin : faire des muffins

Ben oui. Des muffins. En général on fait ça après souper rapidos dans la vie. Mais pas ici sur Nuage. En fait, ce n’est pas tant le mélange le souci, on a utilisé notre recette habituelle, mais plutôt la cuisson avec le four au gaz que nous n’arrivons juste pas à comprendre. En plus, pour économiser de l’espace, nous n’avons apporté qu’un moule à 6 muffins, donc cela prend 2 cuissons… Mauvais move le moule à 6. Bref, après beaucoup de patience et l’équivalent d’un avant-midi au complet, nous avons finalement réussi à avoir quelques muffins qui se tenaient, moyennant plus du double du temps de cuisson. On va voir si on réitère…

Le projet de l’après-midi : la plage mousse mémoire

On s’est fait une vraie sortie à la plage en après-midi : parasol, jeux de plage, lecture, baignade, recherche de sand dollars, drinks et popcorn. La totale ! Pouvez-vous croire que nous n’avions même pas fait ça encore ?? Autant nos journées sont occupées (on vous les écrit toutes quand même, vous êtes témoins), autant parfois on se demande ce que nous faisons. Bref, maintenant, on peut faire un check pour l’après-midi à la plage. Qui nous a également permis de rencontrer Michel, Doris, et Lola le chien du bateau Eaux vives, qui eux aussi prévoient se rendre à George Town prochainement, mais qui vont passer quelques jours ici en attendant le bon moment.

L’invitation de fin de journée : le dinghy drift

Nouveau concept pour nous… le dinghy drift. Lorsque nous étions sur notre retour, quelques voisins en dinghy étaient attroupés dans la baie pas loin. Ils nous ont fait des signes. Nous sommes allés les voir. Ils étaient tous là, attachés ensemble à prendre un verre. Sympa ! De ce que nous avons compris, normalement, un dinghy drift est en fait une rencontre de dinghys qui se laissent dériver ensembls avec un petit verre, cela fait un apéro sympathique. Mais là, aujourd’hui, le courant voulait amener les dinghys vers le bord de l’eau qui est composé de rochers très peu accueillants, donc une ancre a été mise pour retenir le groupe. Voilà, c’est notre grande nouveauté du jour… Qui a été agrémentée en plus d’un petit concert de soufflage de conche qui est, semble-t-il, une tradition bahamienne lors du coucher du soleil. Jusqu’à maintenant, nous avons vu et entendu plusieurs navigateurs étrangers souffler dans les gros coquillages de conche, mais aucun bahamien encore. Qu’importe, cela reste quand même un plaisir pour les oreilles lors du coucher de soleil d’entendre le long son sourd du conche…

Et pour la suite ?

C’est pas mal clair si on regarde les prévisions météo : on ne se rendra pas à George Town de sitôt. Le vent de l’Est continue à démonter la mer. On devra même peut-être attendre jusqu’à mercredi prochain pour bouger… Nous sommes jeudi… À suivre… Peut-être que nous allons aller à Staniel Cay finalement comme nous avons pas mal de temps devant nous. Mais pas demain, nous ne sommes pas du tout encore tannés de l’endroit ici.

À propos du mouillage choisi

Coordonnées : 24°4.810’N 076°23.191’W
Nous sommes toujours au même endroit. La constatation du jour : il y a des gens dans la maison sur la plage. La maison avec l’éolienne qui fait un bruit de western sur la plage est utilisée. C’est confirmé, il y a de la vie là. Nous avons vu un pick-up et une personne…

La photo du jour

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *