15 novembre 2018

Novembre frappe fort. Même ici. Bon, nous ne sommes pas dans la neige, nous compatissons grandement avec nos compatriotes québécois en ce moment, mais nous ne sommes pas non plus dans le confort absolu… La température est totalement déréglée on dirait ici. On passe de 5 à 20° dans des délais très courts, c’est difficile de conserver un peu de confort dans Nuage. Parce que ce qu’il se passe quand il y a des gros changements de température comme ça, c’est que l’air se réchauffe à l’intérieur, pendant que tout se refroidit dehors. Et là, l’humidité et la condensation se mettent de la partie… C’est le supplice de la goutte qui commence. Partout au plafond, des gouttes se forment et nous tombent dessus sans préavis, du fun qui n’en finit plus. Surtout quand une goutte attaque une oreille en plein sommeil. Ou un œil. La joie. Tous les vêtements sont humides et froids, ainsi que les couvertures… Imaginez le bonheur lorsque nous avons mis des vêtements qui sortaient de la sécheuse hier, wow, le gros luxe. Bref, on se fait un peu ch@$?* avec l’humidité en ce moment.

Le bout qui n’en finit plus du jour : le vent

Le vent ne nous a pas tant lâché aujourd’hui finalement. Nous avons eu une petite pause vers 12 h (plus tôt que prévu, yé), mais il est revenu vers 15 h. Pendant la petite pause, nous en avons profité pour aller faire un tour sur la terre pour aller chercher du diesel et jaser un peu avec les gens à quai. Nous en avons profité pour aller jaser avec un vieux loup de mer de Québec qui nous a donné tellement d’information en peu de temps que nous ne pourrions résumer, et faire un petit arrêt à Fleurs des îles. Les prévisions annoncent du vent toute la nuit encore, donc la pause a été bien appréciée.

La mission du jour : se faire une tête à savoir ce que l’on fait dans les prochains jours

La météo nous donne du fil à retorde en ce moment. Et à force de jaser avec tous les gens, cela devient encore plus mêlant on dirait. Passons-nous par la mer à partir d’ici, allons-nous plus loin ? Bref, la journée a commencé avec la création d’un planning possible pour les prochains jours de navigation. Il semblerait qu’à partir de demain, nous aurons plusieurs jours à notre disposition pour avancer, autant en mer que via l’ICW. En matinée, nous avons monté un plan sur 3 jours de navigation qui nous amènerait à Cape Fear via l’ICW, d’où nous pourrions prendre la mer et faire quelques petits sauts de crapaud entre des inlets (des entrées qui relient la mer à l’intérieur des terres) assez rapprochés, une option intéressante pour des newbies comme nous. Ce plan impliquerait un départ demain matin tôt. Ça c’était en début de journée… En fin de journée, le tout a changé quelque peu. Nous avons remis notre départ du matin en question. Pour considérer un départ en fin de journée, vers la mer, afin d’atteindre Wrigthsville en début de journée samedi. L’idée est de sortir en mer à la clarté, et rentrer à la clarté avec la marée. Bref, nous sommes toujours en mode décision…

À propos du mouillage choisi

Mile ICW : 204.0, Coordonnées : 34°42.812’N 076°39.823’W
Nous sommes toujours au même endroit. Et, plus nous passons de temps ici, plus nous apprenons des choses… Il semblerait que juste avant le passage de Florence l’ouragan ici il y a quelques semaines, des boules de mouillage privées étaient installées un peu partout, et c’était un peu le bordel. Ceci explique pourquoi nous ne comprenions pas les commentaires dans Active Captain pour ce mouillage. Les commentaires faisaient mention de boules de mouillage… Tout s’explique maintenant. Bref, pour le moment (automne 2018), il n’y a plus de boules ici. Mais personne ne sait ce qui va se passer dans le futur…

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *