30 octobre 2018

Encore une journée de navigation au moteur et au génois. Destination du jour : Deltaville. Ce n’est pas très loin, seulement une vingtaine de miles. On commence à remarquer tranquillement que nous descendons vers le sud… Il semble faire vouloir faire un peu plus chaud (hasard?) et nous avons commencé à croiser d’énormes pélicans… C’est génial. L’effet vacances est là.

Il annonce du bon vent du Sud pour les prochains jours, il y a de fortes chances que nous devions rester quelques jours ici.

Le bout hein?! du jour : Too close!!

Voilà, c’est comme ça que Kid’eau a été accueilli dans la crique lorsqu’ils ont tenté de mouiller l’ancre un peu trop proche d’un autre voilier. On va dire. Disons que le monsieur avait le Too close un peu facile… Comme il y avait encore beaucoup de place, il était tôt lorsque nous sommes arrivés, Kid’eau a simplement changé de place sans trop faire de chichi. Et ensuite, est arrivé Fleurs des îles un peu plus tard. Ils s’enlignent également pour mouiller l’ancre prêt du voilier sympathique (not !). Nous nous disons… Il va bien accepter que des gens mettent l’ancre, il commence à avoir un peu de monde, c’est normal qu’un bateau se place à côté de lui. Eh non. Pour leur part, Fleurs des îles a eu droit à des hurlements plutôt intense du dit, est-ce qu’on peut dire fou?, dans son voilier. Pour éviter une guerre nucléaire, ils ont également choisi d’aller s’ancrer plus loin. Nous nous sommes dons retrouvé les 3 ancrés dans un espace plus petit que le monsieur peu sympa. Mais bon, comme aucun vent n’est prévu pour la nuit, ce n’est pas un gros souci. Merci pour l’accueil !

Le highlight du jour : notre premier lift

Comme nous sommes arrivés tôt, nous nous sommes donné une mission : trouver des tortillas pour le souper, au menu, nous avons des fajitas… mais pas de tortillas. Oups. Nous sommes donc partis en compagnie de Kid’eau pour une petite marche. Qui finalement s’est avérée à être plutôt longue… Près de la crique, il y a : une grosse quincaillerie, un bureau de poste, la bibliothèque, des terrains de tennis, un West Marine… mais pas d’épicerie malheureusement… Nous n’avons pas désespéré par contre, oh non, nous nous sommes rendus pour réaliser notre mission, plus de 10 000 pas plus loin (selon le compteur à Mario). Et c’est au retour que le moment magique s’est passé… Nous en avions entendu parler déjà de l’hospitalité des gens, mais nous ne l’avions pas vécue encore… Un gentil monsieur au volant de sa fourgonnette s’est arrêté prêt de nous et nous a offert de nous conduire à notre quai. Wow. Allez hop, les 4 on embarque, et on n’oublie surtout pas Lucky le bichon. Grâce à lui, nous avons aussi appris que des activités sont organisées pour l’Halloween au Musée Maritime demain : des peurs dans les bois… Merci monsieur ! Vous venez de nous faire oublier le fou…

À propos du mouillage choisi

Coordonnées : 37° 32.691′ N 76° 20.111′ O
Comme il annonce du Sud, nous avons choisi la Jackson Creek côté Sud pour nous protéger. Bon, le bout de terre est quand même assez étroit entre les 2 criques, donc le vent risque de rentrer pas mal, mais au moins, c’est sûr qu’il n’y a pas de vague. La crique est assez large pour recevoir plusieurs bateaux et on sent que le fond est bon. Pour aller sur la terre, il y a un gros quai de la ville disponible tout près, mais il n’est pas vraiment adapté pour les dinghys… il faut donc faire un peu d’acrobaties pour y monter. Sinon, dans le côté Nord, il y a la Deltaville Marina qui nous accueille pour 5$ par jour, ou sinon, le Musée Maritime dans le petit bout de rivière (?) juste à l’Est offre un quai gratuit.

Les photos du jour

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *