Nassau (New Providence Island) à Rose Island : 6 miles nautiques plus tard

16 janvier 2019

Nous avons fait un gros 6 miles nautiques aujourd’hui. Ouf, c’est de la route. Il ne faudrait pas trop nous fatiguer, on est en vacances en théorie. Rose Island est si loin de Nassau que… nous voyons Nassau très bien du mouillage où nous nous sommes installés. Comme le vent est du Nord, nous n’avons pas pu aller nous installer au Nord de l’île pour aller faire du snorkeling… Ce sera pour une prochaine fois.

Le chemin pour nous rendre à Rose Island : par le Nord

Pour nous rendre à Rose Island, nous avons suivi Océane la Madame qui connaît bien le coin. Plutôt que passer du côté Sud d’Athol Island, nous avons passé du côté Nord, qui, à première vue, ne semble pas avoir beaucoup d’eau, mais qui finalement est correct. Il faut simplement bien suivre son profondimètre et regarder les couleurs de l’eau, ce qui impose un petit zig zag lorsque l’on arrive passe entre les îles Athol et Paradise. En passant par cette route, cela nous a permis de voir l’île de Gilligan… Oui, oui, le vrai Gilligan, il semblerait bien que quelques prises n’aient pas été fait en studio et que son île existe bien, et qu’elle est à côté de Nassau. Finalement, ils n’étaient pas perdus pantoute cette belle gang de joyeux lurons…

La visite de Rose Island

Rose Island est une île semi-habitée juste à l’Est de New Providence (Nassau). Il y a un peu de vie, quelques maisons. Il semblerait bien qu’en développement a été tenté, mais ce n’est pas super réussi. En son centre, l’île a été creusée pour faire des canaux, le plus gros fait un gros beigne, dans lequel on trouve des quais et assez de profondeur pour y entrer en voilier. On ne sait pas trop à qui sont les quais, et s’il y a des maisons associées… Outre celui du côté Nord du beigne dont la maison est vraiment évidente et qui serait, semblerait-il, protégée par des chiens. Nous avons réussi à nous rendre du côté Nord de la plage en prenant un quai à droite en entrant dans le beigne, il y avait un catamaran commercial d’amarré avec son capitaine, celui-ci nous a dirigé vers la plage, qui est en fait privée. Le capitaine y avait amené des gens pour l’après-midi sur le terrain privé. Avec son consentement, et celui du gérant de la maison, nous avons pu passer et aller voir la plage. Ils nous ont toutefois recommandé de ne pas aller vers la maison avec les chiens…

La mer au Nord de l’île est vraiment très belle… mais nous n’aurions effectivement pas pu faire de snorkeling dans ces conditions, il y avait définitivement trop de vent…

Au Sud de l’île, il y a une petite excroissance. Nous avons également été la visiter. Là aussi, il semble y avoir eu des tentatives de vie : il y a un restant de trottoir et des gros bouts de bois pour faire des quais, ou autre. Bref, c’est assez tranquille dans le coin…

Et pour la suite ?

Nous voulions partir demain pour aller vers Allan Cay, mais finalement, pratiquement aucun vent n’est annoncé, et comme nous aimerions faire de la voile… Donc, nous resterons ici demain finalement. Nous allons faire un peu de snorkeling avec Daniel et Diane de Magellan, des amis d’Océane la Madame qui sont arrivés aujourd’hui et qui sont des real de snorkeling, ce sera notre initiation. Il semblerait également qu’il y a un beau spot à langouste à côté d’où nous sommes ancrés… À suivre.

À propos du mouillage choisi

Coordonnées : 25°05.023’N 77°13.178’W
À partir de maintenant, il va falloir bien regarder le fond dans lequel nous nous ancrons. Il faut repérer les zones de sable pour mettre l’ancre. Mais… ce n’est pas une certitude que cela va bien prendre, parfois, il n’y a que quelques centimètres de sable, et du corail ou de la roche en dessous, donc l’ancre ne peut pas prendre dans ça. En ce qui concerne notre spot, aucun souci, nous nous sommes bien ancrés dans du sable. La nuit a été agitée finalement, le vent n’était pas tant Nord que ça… Mais nous nous avions une belle vue sur le Sud… l’océan. L’eau est cristalline, bien évidemment.

Les photos du jour

📸Merci à Océane la Madame pour certaines photos !
 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici : http://bit.ly/JournalNuage