16 décembre 2018

Nous avons beau avoir essayé, nous n’avons pas été capables… Nous avons encore fait des courses aujourd’hui. La liste continue à s’allonger et nous nous disons que tant qu’à… Bref, dernier sprint aujourd’hui pour aller chercher ce qu’il nous manque (du moins ce que nous pensons qu’il nous manque parce qu’ultimement, il ne nous manque sûrement rien…). Nous en avons également profité pour aller chercher une nouvelle batterie de démarrage. Dominic n’aime pas comment Nuage démarre. Donc, il veut une nouvelle batterie. D’autant plus que nous l’avons vidée une fois lorsque nous avons oublié de changer le sélecteur de batterie vers les batteries de services… Donc le frigo a roulé une nuit sur la batterie de démarrage et l’a vidée. Dépendant de l’interlocuteur, certains trouvent ça grave, d’autres disent que ce n’est rien. Donc on ne prend pas de chances, on change.

Notre réalité du moment : la corrosion et la moisissure

C’est un combat. Ce n’est pas compliqué, tu as 2 choix avec ton stock : soit qu’il rouille, soit qu’il moisit. Bon, ce n’est pas tout quand même, mais… tu peux avoir des belles surprises. Donc, il faut prévenir un peu. Et rescaper ce qui peut être rescapé quand tu le trouves un peu trop tard. Les matériaux à surveiller : évidemment le métal (outils, conserves, vis, jusqu’au coupe-ongles…), les tissus (nous ne sommes pas chanceux avec les pochettes, et une veste en jeans a également pris la route des ordures malheureusement) et le cuir et ses copies en cuirette (pochettes encore, souliers). Et c’est là qu’entrent en scène les sacs Ziplocs… On n’aime pas ça utiliser trop les sacs Ziplocs, on s’entend que c’est du plastique… mais il n’existe absolument rien d’aussi efficace pour protéger contre l’air salin et l’humidité, sans prendre trop de place. L’idéal serait d’utiliser des contenants étanches (les bidons), mais leur forme n’est pas super pratique dans les équipets (les « armoires ») qui ont juste des formes hors normes en puisque cela suit la coque. Sinon, l’autre opération consiste à enlever les étiquettes des conserves de métal qui conservent toute l’humidité et participent activement à la corrosion des conserves. Mais, enlever les étiquettes amène un autre projet… soit identifier les conserves, parce que sans étiquettes, difficile de savoir ce qui se cache à l’intérieur. Donc l’autre meilleur ami après les sacs Ziplocs : le sharpie.

La joie du jour : on range les culottes de ski

C’est fait. Les culottes de ski ne sont plus à portée de main. Elles ont retrouvé leur sac sous le lit. Bye bye les culottes, on se reverra quand ce sera le temps (pas trop bientôt svp). Ce qui veut dire que nous sommes assez confiants maintenant que le froid nous laisse tranquille, quel bonheur. On a échangé les culottes de ski et les vêtements chauds contre les vêtements plus légers qui attendaient leur tour patiemment. Cela vaut la peine de le souligner. Évidemment, brasser tout ça nous a fait découvrir de la moisissure à certains endroits qui étaient cachés, donc le dernier atout pour en venir entre en jeu : l’eau de javel pour tout nettoyer. Mais ça, ce sera le projet de demain…

Et pour la suite ?

Demain, nous quittons notre amie la voiture. Ce sera un gros deuil, mais il est nécessaire. Et nous commençons tranquillement à penser à quand nous allons quitter Lantana. Le mouillage est super pour nous, mais on autres choses à voir 😉

À propos du mouillage choisi

Coordonnées : 26°34.908’N 80°2.846’W
Nous sommes toujours au même endroit.

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici : http://bit.ly/JournalNuage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *