• 7 novembre 2018

Départ matinal ce matin. 6 h 45. On était bien réveillés, et comme les vents annoncés n’étaient pas super forts, il valait mieux partir tôt pour compenser notre petite vitesse au moteur. Mais finalement, pour notre plus grand bonheur, nous avons eu droit à une belle brise tout au long de notre route aujourd’hui, ce qui nous a permis de gagner quelques nœuds avec le génois, et d’ainsi faire une belle journée de navigation jusqu’au sud de l’Alligator River. Cela s’est fait comme un charme.

Nous avons donc traversé la baie Albermale Sound et l’Alligator River. L’Albermale Sound est l’endroit où nous retrouvons les voiliers qui ont pris le chemin de la Dismal Swamp, nous nous retrouvons tous à l’entrée de l’Alligator. D’ailleurs, nous étions pas mal seuls sur la route lorsque nous sommes partis de Poplar Branch, mais pendant notre traversée de l’Abermale, nous avons vu plusieurs voiliers apparaître à tribord, il s’agissait de la gang de la Dismal. Nous n’étions plus seuls à ce moment… Et nous avions tous la même destination en tête, le sud de la rivière. L’ancrage s’est bien rempli en après-midi lorsque nous sommes tous arrivés. Visiblement, nous ne sommes pas les seuls à nous rendre au sud !

Le pont à faire ouvrir du jour : Alligator River Swing Bridge

Il n’y avait qu’un seul pont aujourd’hui à faire ouvrir, soit celui qui relie East Lake et Alligator à l’entrée nord de l’Alligator River. Ce pont est ouvert au gré du trafic maritime et routier, c’est à la discrétion de l’opérateur. Qui, soit dit en passant, est très patient (ainsi que les automobilistes) puisque lorsque nous sommes passés, le pont est resté ouvert très longtemps pour laisser passer quelques voiliers (dont nous), qui n’allaient vraiment pas vite…

Les bouts stressants du jour : l’approche de l’Alligator et l’approche du mouillage

Malgré la grandeur des plans d’eau du coin, la profondeur n’est toujours pas au rendez-vous. Donc, il faut bien planifier sa route et suivre ses bouées. L’approche de l’Alligator, avant le pont est bien balisée, mais il n’y a pas tant de jeu, donc, il faut être à l’affût. Au niveau du mouillage, dans cette section au sud de la rivière, le chenal est vraiment rendu minuscule en largeur. Donc là aussi, il faut être très vigilant.

Et pour la suite ?

Demain, nous devrons traverser le canal qui relie l’Alligator River à la Pungo River. Ensuite, nous naviguerons la Pungo River qui nous mènera à Goose Creek qui elle nous mènera à un canal où nous atteindrons le quai de R.E. Mayo Co., à Hobucken, afin de profiter des tarifs pas cher (0.40$/pied) et des bons fruits de mer disponibles… Il semblerait que cela vaut vraiment la peine ! Ce quai est en fait un quai pour les pêcheurs, mais les plaisanciers peuvent s’y arrêter s’il y a de la place, ce que nous espérons. S’il n’y a pas de place, nous pourrons trouver un endroit pour nous ancrer dans Goose Creek avant.

À propos du mouillage choisi

Mile ICW : 104.4, Coordonnées : 35° 40.379’ N 076° 28.076′ O
L’endroit n’est pas tant protégé, mais c’est partout comme ça sur l’Alligator River. Toutefois, malgré le bon vent du nord, nous avons été très confortable. Tout ce qui compte, c’est le fait qu’il y n’y ait pas trop de vagues… et il n’y en avait pas, donc nous étions bien. Côté fond, l’ancre a très bien pris. Côté espace, il y a vraiment beaucoup de place, nous devions être une bonne dizaine de bateaux, et ce n’était pas plein du tout. Dans Skipper Bob, il est recommandé d’utiliser un orin à cet endroit, donc nous en avons profité pour tester notre système maison créé en début de voyage. Cela a bien fonctionné, mais il reste un peu de fine tuning à faire. Le système que nous avons fait est de simplement passer un bout de corde dans la poignée d’un bidon d’eau de javel. Un bout doit s’attacher à l’ancre, tandis que l’autre bout doit être muni d’un poids afin de faire redescendre l’excédent de câblot vers le bas, tandis que le bidon flotte. Pour le poids, nous avons utilisé une grosse manille, mais cela semble encore un peu trop léger.

Les photos du jour

 

Pour les zélés, les chiffres du voyage sont ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *